Panier (0) Fermer
Aucun produit dans le panier.

LE QUECHQUEMITL : L’Histoire du dernier vêtement méso-américain féminin

 

Le Quechquémitl, Quezquemetl, connu aussi comme poncho mexicain est un vêtement d’origine préhispanique porté par les anciennes civilisations de la Méso-Amérique.

Le mot Quechquémitl provient de la langue Nahuatl (langue parlée par les anciens habitants de Mexico-Tenochtitlan) : quechtli= cou et quemitl= vêtement. Ce « vêtement du cou » pourrait ainsi voir son origine dans les civilisations du Golfe du Mexique.

Parmi les civilisations du Golfe du Mexique, on trouve les Olmèques, les Totonaques et les Huastèques. Pour plus d’informations, l’expo « les Olmèques et les cultures du Golfe du Mexique » s’arrête au musée du Quai Branly à Paris jusqu’au dimanche 25 juillet 2021. A cause de la situation sanitaire actuelle, le musée est fermé jusqu’à nouvel ordre, mais vous pouvez profiter d’une exposition virtuelle de ces cultures par ici.

 

Un vêtement symbolique

Plusieurs figurines féminines trouvées lors des excavations des zones archéologiques portent un quechquémitl, lequel on pense est associé à des déesses de la fertilité et serait exclusif de la noblesse féminine de la région de Mexico.

Dans chaque quechquémitl, on retrouve des symboles qui racontent une histoire : celle de l’artisan qui l’a élaboré ou bien celle de son village, sa communauté, sa cosmogonie. Son élaboration et composition va dépendre de la région où il est élaboré. Par exemple, dans les états de Puebla et Veracruz, les quechquémitls sont élaborés en voile de coton et en laine, régions où les températures peuvent devenir froides.

A l’époque préhispanique, le quechquémitl était un vêtement qui avait une symbolique variée. Un exemple très significatif était les deux principaux types de quechquémitls qui existaient : avec ou sans franges. Cela permettait de savoir si la femme était célibataire (avec franges) ou non (sans franges).

 

Son élaboration

Comme mentionné précédemment, la région d’élaboration du Quechquémitl va décider la confection, les symboles, le tissage ou la broderie. Celui élaboré par des artisanes de la communauté Mazahua, dans le centre du Mexique, sera totalement différent de celui élaboré par la communauté Tenek (Huastèques) dans l’Huasteca Potosina, celle-ci utilise des broderies plus colorées.

Le quechquémitl est formé par deux pièces de tissu rectangulaire, souvent tissées à la main, qui sont cousues ensemble pour former un poncho ou un châle comme un vêtement, qui est généralement porté suspendu aux épaules.

Le quechquémitl avec le huipil sont deux vêtements féminins d’origine préhispanique, qui sont portés par les femmes des différentes communautés lors de festivités et rituels.

Même si son utilisation a diminué, c’est un vêtement qui a su s’adapter aux époques contemporaines et ainsi se mettre au goût des femmes modernes.

Source  https://quechquemetl.wordpress.com/2017/02/24/quechquemitl/

https://www.mexicodesconocido.com.mx/el-quechquemitl-una-de-las-ultimas-prendas-de-origen-prehispanico.html